Connexion
S'abonner

† Pierre Dupuch, résistant Algérie française

La nouvelle a été connue tardivement : Pierre Dupuch, ancien trésorier national du FN avant que Jean-Pierre Reveau n’occupe ce poste, avait été l’un des fondateurs, avec le docteur David, de la fédération des Hauts-de-Seine du Front national. Il est décédé le dernier jour de l’année 2021, le destin l’ayant tragiquement voulu ainsi en frappant notre ami des foudres du virus chinois. Lecteur occasionnel de notre quotidien et de Monde et Vie, il appréciait les articles de ces deux médias de la cause nationale.

Pierre était un ancien combattant de la cause « Algérie française » qu’il avait servie dans les rangs d’une héroïque « armée secrète » au sigle autant admiré et craint que… détesté. Il avait défendu sur la rive sud de « notre » Méditerranée sa terre natale – une terre devenue française en 1830 –, le payant chèrement de quelques mois de captivité dans une prison marseillaise. Ce qui ne l’a pas empêché de faire par la suite une brillante carrière dans le secteur bancaire, et de fonder une famille. Je me souviens d’une journée passée ensemble à la Vallée des Peaux-Rouges, lors de l’une des toutes premières fêtes des BBR, en compagnie de ses enfants et des miens.

Ayant quitté comme un certain nombre d’entre nous le Front national lors de la tragique crise de 1998-1999, il avait rejoint le MNR de Bruno Mégret qu’il conseillait activement pour les questions économiques et financières. Bon compagnon, toujours jovial, sportif – à 85 ans, il passait de longs moments à nager en mer, ce qui ne lui faisait pas peur ! –, très cultivé, gros lecteur, il avait une imposante bibliothèque. Le président du Mouvement national républicain a dit de lui avec justesse que « c’était un homme droit, fier et fort qui mariait souvent avec humour une intelligence acérée, et un talent d’observation et d’analyse peu commun. Il était de surcroît un camarade fidèle, amical… ». Pour avoir connu celui qui m’a pratiquement recruté dans les rangs du FN dans les années 1981-1982, je ne peux que confirmer les propos de Bruno Mégret.

Repose en paix, cher camarade, tu fus l’un des patriotes de ce pays qui font honneur à la France. Que ton épouse Roselyne et tes deux filles, dans ces tristes moments, soient assurées de notre plus profonde et amicale affection. Nous n’oublierons pas l’ami Pierre. Pierre Dupuch ? Présent ! •

Jean-Claude Rolinat

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !