Connexion
S'abonner

Boston : privé de transplantation pour cause de non-vaccination

« Une quatrième dose, vous dis-je ! »

Jusqu’où iront-il dans la discrimination envers les non-vaccinés ?

Un hôpital de Boston a en effet refusé à l’un de ses patients de 31 ans une greffe du coeur au motif qu’il n’est pas vacciné contre le Covid-19 et que “la transplantation serait ainsi vouée à l’échec” (D’où vient une telle affirmation, une telle certitude? Selon quelle logique ? Au nom de quoi?). Une décision qui équivaut presque à une condamnation à mort pour le patient si celui-ci ne trouve pas rapidement un établissement acceptant de l’opérer.

Face à l’émoi suscité par cette décision, une porte-parole du Brigham and Women’s Hospital a confirmé dans un communiqué que le vaccin contre le coronavirus était « requis » pour tous les candidats aux transplantations d’organes. En l’absence de vaccination, les patients sortent donc de la liste d’attente des greffes.

Le père du malade, pour sa part, dit respecter le « choix » de son fils et envisage de le transférer dans un autre établissement, mais le « temps presse » pour ce patient déjà très affaibli.

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !