Connexion
S'abonner

Courrier des lecteurs

  • De Jean-Michel R, « lecteur depuis 1986 grâce à Yves Daoudal et Bernard Antony (avec éclipses, je l’avoue) ».

Toutes mes félicitations pour votre numéro 10038 du samedi 15 janvier. Tout y est intéressant, intelligent. Merci à vous et à toute l’équipe : Sanders, Anne Le Pape, Guy Denaere, Delétraz, Christian Bless, le regretté maître Wagner – passionnant Bonald –, Olivier Bault et les autres. Continuez dans cette voie. Et j’oublie l’auteur anonyme des pages de une, qui renvoient aux oubliettes les unes crapoteuses du Libé des années 70 et 80. Chapeau bas !

  • De Jacqueline P.

Valérie Pécresse n’est pas ma candidate préférée, mais je trouve infâme le petit article que lui consacre Franck Nicolle, dans Présent du 22 janvier. La vulgarité du ton et la bassesse de l’attaque devraient vous faire renoncer à la collaboration de ce journaliste.

  • D’Edouard V. (Maisons-Alfort) qui se réabonne.

On fait partie des lecteurs « historiques », depuis les premiers numéros ! Mais c’est toujours le même plaisir. Aucune routine ne s’installe, car vous savez vous renouveler. Surtout, chaque numéro apporte une information libre et sans polémique, sans commentaires oiseux. Compliments et bon courage à toute l’équipe.

  • De Gilles T., à propos de la brève « Où va Marine Le Pen ? » (Présent du 25 janvier).

On peut – on doit – en effet se poser la question tant sont nombreux les zigzags de Marine Le Pen. Elle qui se dit républicaine devrait savoir qu’une ligne de droite authentique, c’est-à-dire débarrassée de ses haillons maçonniques, ne peut exister ! Elle doit alors donner du foin à sa droite, mais bien vite aussi à sa gauche, pour avoir le droit de faire de la figuration. Ainsi se dédiabolise-t-on, paraît-il. Une voix de « vraie droite » ne peut prétendre à la victoire mais a le devoir de rendre témoignage à la justice et à la vérité, ce que fait fort intelligemment Marion, d’ailleurs.

  • De Monique D. : « Houellebecq doit retourner en 4e ».

Michel Houellebecq se flatte de se documenter soigneusement. En tout cas, il n’a pas consulté un élève de quatrième avant de développer d’un ton péremptoire (Anéantir, p. 568) :

« … ces trois points peuvent être reliés par un cercle.

« – Ce n’est pas toujours le cas ? demanda Martin-Renaud.

« Durand le considéra avec stupéfaction, abasourdi par une telle ignorance.

« Non, naturellement non. Par deux points quelconques on peut toujours faire passer un cercle, mais ce n’est en général pas le cas des ensembles de trois points… »

Certes, l’auteur ajoute en fin de paragraphe que ce cercle est « doté d’un centre défini », ce qui pourrait rendre l’énoncé défendable par un habile avocat. Petit rappel, simple et clair : trois points non alignés définissent toujours un cercle. Son centre est l’intersection des médiatrices du triangle. Evidemment, si on définit le centre à l’avance, trois points pris au hasard ne se trouveront probablement pas sur le même cercle. Mais ce n’est pas ce qu’on lit, et manifestement pas ce que Houellebecq a compris ; d’ailleurs dans le roman, les enquêteurs trouvent ledit centre après, à partir des trois points !

  • De C.T., l’une des correctrices de Présent.

Triste nouvelle dans l’édition du 25 janvier : le meilleur des profs d’histoire-géographie de mes jeunes années vient de mourir… Et j’apprends que cet homme – Jean-Paul Angelelli – dont j’avais tellement apprécié les cours dans les années 70 au lycée Jeanne Hachette de Beauvais – a eu une vie très bien remplie, faite d’engagement et de courage. Je me demande comment il est arrivé à ce poste de professeur qu’il occupait avec patience et enthousiasme. Quel contraste sans doute avec tout ce qu’il avait connu et connaîtrait encore par la suite ! Je n’ai qu’un regret, ne pas l’avoir rencontré à nouveau lorsque je suis devenue adulte et que j’aurais pu alors découvrir qui était vraiment mon « prof ». Il ne me reste plus qu’à lire ses livres. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !