Connexion
S'abonner

Algérie : le chagrin et la nausée

Assistant avec plusieurs autres maires de villes abritant nombre de « pieds-noirs » à la réception au cours de laquelle, indécent racolage électoraliste, Emmanuel Macron s’est décidé à évoquer – sans jamais nommer les coupables, comme le soulignait F. Bergeron dans Présent d’hier – les massacres ayant frappé cette communauté en 1962, Robert Ménard s’est dit « ému aux larmes » [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !