Connexion
S'abonner

Décidément, je n’aime pas les déserteurs…

Le coup de gueule d’Alain Sanders

Non, je n’aime pas les déserteurs ! Mais j’aime Camille Galic qui, après le lâchage de Jérôme Rivière, a écrit (Présent du 22 janvier) : « Histoire classique. Qui devrait convaincre à la fin des fins la direction du RN que les prises de guerre se révèlent souvent du poisson pourri et que, pour un parti, mieux vaut promouvoir [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés