Connexion
S'abonner

Courrier des lecteurs

  • De Gilles T. (Portugal), à propos du « coup de gueule » d’Alain Sanders du 3 février.

Je suis parfaitement votre analyse. Ces « prises de guerre » accueillies à bras ouverts prouvent que Zemmour n’est pas un homme d’Etat mais un simple concurrent à la présidentielle qui veut ratisser large – c’est d’ailleurs la tare démocratique. Cette collection d’opportunistes ne va pas faire une bien solide armature et l’on peut parier sur de futurs départs à mesure de résultats moins nourrissants pour les ambitions… Quant à prendre Napoléon et De Gaulle pour modèles, c’en est caricatural.


  • De F.V., sur le même sujet.

Depuis le début j’ai douté de la sincérité de la démarche de Zemmour. A présent, je crois avoir compris. Zemmour est un candidat en trompe-l’œil à l’élection présidentielle, un candidat-bidon pour être plus clair. Son premier objectif est de casser Marine Le Pen et le RN en l’empêchant d’être candidate faute de parrainages ou, à défaut, en l’empêchant de figurer au second tour ; son deuxième objectif est de laisser battre Valérie Pécresse ; le troisième objectif, Marine Le Pen ayant échoué trois fois de suite et Les Républicains ayant perdu de même, est de se présenter comme le champion de l’union des droites et le sauveur de la France. Ce plan mirifique, qui suppose la réélection de Macron, est sans doute illusoire, mais pour l’instant Zemmour en est à la première phase et les médias l’ont compris, si j’en juge par le ton de France Info depuis deux jours qui s’emploie à la ruine de Marine Le Pen et à la promotion de Zemmour. Ce plan assez machiavélique est typiquement gaullien, De Gaulle ayant théorisé la tromperie en politique et l’ayant mise en œuvre en 1958 en revenant au pouvoir sur le thème de l’Algérie française, alors que l’Algérie française n’était pour lui qu’un moyen.


  • D’Yvon L.G.

Jeudi 3 février 2022, 16 h 40, le facteur vient de m’apporter deux Présent, celui d’hier et celui d’aujourd’hui ! C’est la deuxième fois en plus de dix ans que cette surprenante réception se produit. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !