Connexion
S'abonner

Courrier des lecteurs

  • De Thibaut L.B. (Paris)

Ce petit mot pour vous dire tout le bonheur que j’ai eu à lire le hors-série sur Brasillach. Souvenirs, émotions… colère aussi. Notre avant-guerre, ma première rencontre ; Les Poèmes de Fresnes, après… C’est intelligent, bien fait, bien amené ; je vais en offrir quelques exemplaires à des amis choisis qui sauront apprécier ce trésor, qui sent bon les lectures, l’ambiance de notre jeunesse. Bravo pour vos articles si pleins d’émotion.


  • De G. de T. (Indre).

Après le « coup de gueule » d’Alain Sanders, le courrier des lecteurs du numéro de samedi 5 février ! Je croyais que le principe et la force de Présent étaient « Pas d’ennemi à droite ». Merci de tout faire pour que, quel que soit le vote de chacun au 1er tour, les électorats de Le Pen et de Zemmour se réunissent sur le vainqueur du 1er tour pour lui donner la victoire au 2e tour.


  • De J.M.

Au sujet des Jeux d’hiver de Pékin, j’aimerais pousser un coup de gueule concernant l’habituelle « couverture médiatique » ! Aujourd’hui, l’ensemble des médias radio-télévision (surtout les inénarrables commentateurs de France Télévisions qui se gobergent à nos frais dans les hôtels de luxe pour débiter leurs niaiseries coutumières) se gargarisent devant nos trois misérables médailles d’argent (ce sont tout de même des médailles de battus), tandis que nombre de « petits pays » se frisent les moustaches, tels la Suède (déjà trois médailles d’or), la Norvège, les Pays-Bas, la Norvège, la Slovénie (deux médailles chacun), sans parler de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande (une médaille d’or chacun, ces deux pays étant bien connus pour leurs sports d’hiver) ! Et que dire des commentaires des sportifs français après leur déroute, tels ce monsieur X et cette demoiselle Y (dont on taira les noms par décence) qui ont dit, l’un qu’il était fier de ce qu’il avait fait (il était à peu près 15e), et l’autre qu’elle n’avait toujours pas assimilé que son épreuve se déroulait en deux manches. On savait déjà qu’en général les sportifs ne sont pas recrutés pour leur intelligence, mais là, une fois de plus, on atteint des sommets !

Cher lecteur, le présentateur d’un flash info sur Europe 1, voulant éviter de répéter le mot médaille, ou croyant utiliser un mot distingué, a parlé de « breloques ». Tout est dit ! •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !