Connexion
S'abonner

Une russophobie aux airs de cancel culture

Il ne fait pas bon être musicien, chef ou danseur russe, ces temps-ci. Présent a eu l’occasion de citer les nombreux Russes écartés d’une troupe, renvoyés d’un orchestre, virés d’un festival en raison de leur nationalité – qu’ils aient eu, antérieurement à l’invasion de l’Ukraine, de la sympathie pour Poutine… ou pas la moindre (cf. [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !