Connexion
S'abonner

Courrier des lecteurs

  • De Jean-Pierre G. à propos des commémorations du 19 mars.

Alors que l’on célèbre le 60e anniversaire des accords d’Evian… j’ose une suggestion ! Pour apaiser, il faudrait que justice soit rendue, ce qui n’est toujours pas le cas. On peut admettre que les accords d’Evian (qu’on nous balance sans cesse à la figure et qu’on met sur un piédestal) aient été un compromis de sagesse, de générosité, et de courage politique… mais ils n’ont été appliqués que par l’une des parties : la France, qui a honoré ses engagements, pas la partie FLN, et le gouvernement français n’a rien tenté pour faire respecter toutes les clauses de l’accord, au besoin par la force ; c’est là sa lâcheté, son hypocrisie, son idéalisme (comme s’il suffisait de dire les choses pour qu’elles se fassent, tare connue de nos intellectuels) et finalement sa complicité de fait ! Ceci est du moins mon sentiment. Alors il faudrait instruire un procès en recherche de responsabilité… non pas sur le fait de l’existence de cet accord mais sur le fait de sa non-application, je crois que c’est une meilleure cible. On pourrait rappeler quelles étaient les grandes lignes de ces accords, les obligations des deux parties, et recenser lesquelles ont été honorées et lesquelles ne l’ont pas été… Probablement ce travail a déjà dû être fait, il suffirait donc d’y puiser !


  • D’un lecteur parisien.

Je suis très content d’avoir vu David Miège, le plus talentueux de tous les dessinateurs de presse depuis des décennies, vous rejoindre depuis quelque temps.


  • D’Henry E.

« La possibilité d’une île ». Oh ! qu’il est bon ce titre du 17 mars ! Excellent ! Bravo !


  • De Jean-Louis M. (Isère).

La récente interview de Valérie Pécresse au magazine LBGT Têtu où elle déclare faire partie de la droite « progressiste » devrait ouvrir les yeux des électeurs « droitiers » qui ont l’intention de voter pour elle, mais ce n’est pas certain. Il est vrai qu’une bonne partie de cet électorat est d’une naïveté consternante, notamment sur le problème de l’immigration, croyant que ses leaders vont prendre des mesures énergiques dans ce domaine. J’ai sur ce sujet une anecdote édifiante. Cela se passe en mai 1995, au soir de l’élection de Chirac face à Jospin. Dans un chef-lieu de canton de l’Isère, quelques militants locaux du RPR fêtent la victoire de leur champion. Au cours de la soirée, l’un des militants, voyant passer dans la rue voisine un groupe de jeunes d’origine maghrébine, s’écrie en les désignant du regard : « Ah, vous allez en baver ! », s’imaginant que Chirac allait empoigner à bras le corps le problème de l’immigration et engager un processus de remigration… Les électeurs de Pécresse sont aussi naïfs que l’étaient ceux de Chirac.


  • De Michel F.

Je lis encore un sondage (sont-ils fiables ?). Globalement je pense que oui à un ou 2 % près. Ça semble aller tous dans le même sens : MLP monte et Z baisse (vases communicants) ; Merluche monte, les autres baissant. Quant à Pécresse, cela semble aller de plus en plus mal et tant mieux. Je pense que pour qu’une vraie droite française existe il faut que LR meure. Si LR est en déconfiture et que les nationaux ne soient pas trop c… (pour une fois on peut rêver), les législatives peuvent être intéressantes, à condition que MLP et Z fassent un bon score. Décidément, en me relisant, je trouve beaucoup de si… •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !