Connexion
S'abonner

De Katyn au Koweït, guerres en menteries

Secrétaire de la Défense et inventeur du bobard des « armes de destruction massive », Paul Wolfowitz – ici en visite à Tikrit en 2003.

Si légitime que soit l’anxiété de Vladimir Poutine devant l’encerclement délibéré de son pays par l’OTAN, on peut difficilement faire confiance à ce qu’il reste de soviétoïde en Russie, en raison de l’inhumanité et de la capacité de dissimulation dont elle fit preuve jusqu’à une période toute récente. Nous n’avons pas oublié les tortures infligées [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !