Connexion
S'abonner

La présidentielle française vue de Pologne et de Hongrie

De notre correspondant permanent à Varsovie

Il y a cinq ans, les gouvernements des pays du Groupe de Visegrád (V4) n’auraient pas voulu que Marine Le Pen remporte l’élection présidentielle française, de crainte que cela ne signe la fin de l’UE et un affaiblissement de l’OTAN lié au départ de la France. Depuis, les cartes ont été rebattues, Marine Le Pen et le [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Chers amis de Présent,

Comme nous l’avons annoncé, notre quotidien a cessé de paraître avec le numéro du 30 juin 2022.

L'ensemble du site reste accessible aux abonnés et aux visiteurs, et il sera mis à jour régulièrement.

Nous travaillons actuellement à la suite de cette grande aventure de presse qui,
sous une autre forme, poursuivra le combat. Nous vous tiendrons informés des évolutions.

Merci pour votre soutien et votre fidélité.