Connexion
S'abonner

Marseille : des locataires chassés de leurs logements par des squatteurs nigérians! 

Le monde à l’envers !  Présent en a parlé à plusieurs reprises, y consacrant même un numéro hors-série, le phénomène des « squats » sauvages se développe de façon inquiétante dans notre pays, menaçant le droit légitime à la propriété et laissant souvent des propriétaires ou des locataires âgés et/ou modestes dans des situations de grande détresse, les voyous, souvent prétendument « gauchistes et antifas » ou migrants, semblant bénéficier d’une grande tolérance de la part des autorités

Cette fois, c’est une soixantaine de locataires d’une résidence privée du 15e arrondissement de Marseille qui ont décidé de quitter leur appartement, excédés par la violence de squatteurs.

Selon RTL, ces squatteurs sont principalement des Nigérians anglophones clandestins qui ont progressivement pris possession d’immeubles vétustes. Dans la barre G de la cité Kalliste, qui compte 129 logements, plus de la moitié serait ainsi squattée en toute illégalité. Progressivement, les migrants clandestins s’attaquent aux derniers appartements occupés par leurs légitimes locataires, n’hésitant pas à fracturer les portes en leur absence.

Les squatteurs, ultra-violents, semblent vivre de la prostitution et du trafic de drogue et des bandes se battent régulièrement à coups de machette dans les parties communes des immeubles.

Une situation invivable et infernale que les derniers habitants légaux ont donc décidé de fuir.

Encore une fois, les autorités et les forces de l’ordre brillent par leur absence et leur incapacité totale à faire respecter l’ordre, même le plus minimal.

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !