Connexion
S'abonner

Les limites du dépistage prénatal non invasif

Dennis Yuk-ming Lo.

Le dépistage prénatal non invasif, DPNI pour les intimes, fait partie du nouvel arsenal d’examens médicaux proposés aux femmes enceintes. La promesse du DPNI est de pouvoir détecter une maladie chromosomique dont serait atteint le fœtus à partir d’un échantillon de sang maternel. C’est un biologiste de Hong Kong, le professeur Dennis Yuk-ming Lo, qui [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés