Connexion
S'abonner

L’abécédaire inédit de Georges-Paul Wagner (n° 19)

Thiers Thiers est effacé de notre mémoire. Le bonhomme vaut pourtant le détour et pose d’abord la question de savoir pourquoi on s’obstine à l’appeler « monsieur Thiers » quand on l’évoque. En khâgne, j’ai entendu dire que Thiers avait été proposé comme sujet à un concours de l’Ecole normale et qu’un candidat, mal réveillé ou mal [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !