Connexion
S'abonner

L’OPEP refuse de remplacer le pétrole russe

Formé en 2016 pour contrer l’essor du pétrole de schiste américain, l’accord passé entre l’OPEP menée par l’Arabie saoudite et Moscou a fait passer la part de marché mondiale de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole de 35 % à 55 %. Au moment de la pandémie de covid-19, ces pays pétroliers avaient convenu d’une hausse progressive de l’extraction [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !