Connexion
S'abonner

Saint Flavius de Chalon, évêque et confesseur (595)

Flavius fut d’abord chancelier de saint Gontran, roi de Bourgogne, qui avait reconnu en lui un homme juste, zélé, vigilant, ferme et charitable. A la mort de saint Agricole, en 580, le clergé et le peuple de Chalon-sur-Saône élurent pour évêque le pieux chancelier ; le roi de Bourgogne fut heureux de voir choisir un évêque parmi ses principaux officiers. Les historiens du temps ont vanté l’éloquence de Flavius, forte et douce, également puissante à foudroyer le vice et à charmer les cœurs par les attraits de la vertu. Flavius assista aux deux premiers conciles de Mâcon, en 581 et 585, au troisième de Lyon en 583, au second de Valence en 584. On le voit encore assister à Nemours au baptême du jeune Clotaire, fils de Frédégonde. Flavius fonda ou du moins restaura l’abbaye de Saint-Pierre de Chalon. Sa mort arriva vers la fin du VIe siècle. Il fut inhumé dans l’église de Saint-Pierre, son corps fut relevé de terre par l’évêque Gibold et il fut canonisé par Jean VIII en 879. Son chef fut profané par les huguenots. Le nouveau propre d’Autun fait mémoire de Flavius le 13 mai. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !