Connexion
S'abonner

Saint Ampèle le Forgeron, confesseur (Ve)

La vie de ce saint est plus ou moins légendaire. Ampelius, originaire d’Egypte, exerça au Ve siècle le métier de forgeron. Désireux de mener une vie plus parfaite, il alla se mêler aux solitaires de la Thébaïde et leur rendit les divers services de son art. Un jour, le diable lui apparut sous la forme d’une femme impudique et tenta de le faire tomber dans le péché par ses séductions. Cette femme s’était introduite jusque dans son atelier ; il saisit alors un fer rouge et la mit en fuite. On ne sait ni comment ni pourquoi le personnage de la Thébaïde, sur ses vieux jours, s’embarqua pour la Ligurie, alla mener dans les environs de Gênes une vie partagée entre la mortification et la contemplation. Il mourut le 5 octobre d’une année qui n’est pas désignée. Les reliques demeurèrent longtemps cachées. En 1140, les habitants de Vintimille, assiégés par les Génois, firent connaître à des soldats de San Remo l’endroit où étaient cachées les reliques de saint Ampèle, forgeron. Celles-ci furent transférées chez les olivétains de San Remo. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !