Connexion
S'abonner

Chez les macronistes, l’amitié n’est pas un vain mot

La preuve par l’affaire Peyrat-Guérini

Jérôme Peyrat, ex-futur député macroniste, a l’amour vache : il a été condamné en 2020 à 3 000 euros d’amende avec sursis pour avoir frappé son ex-compagne. Peut-être avait-il de bonnes raisons ? C’est ce que semble penser le délégué général de Renaissance (nouveau nom de LREM), Stanislas Guérini. Peyrat a finalement retiré sa candidature, mais le soutien dont [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !