Connexion
S'abonner

Les faux jetons

La chute du Bitcoin et des cryptomonnaies

C’est une nouvelle bulle spéculative qui est en train d’exploser. Après une période d’euphorie mondiale, les cryptomonnaies (ou monnaies numériques), au premier rang desquelles le Bitcoin, connaissent un plongeon historique et pourraient ruiner de très nombreux petits investisseurs imprudents s’étant laissés séduire par l’éternelle illusion de gains faciles, rapides et presque sans limites.

Le plongeon historique des cryptomonnaies préfigure-t-il leur fin maintes fois prédite ou ne s’agit-il que de ce que les économistes qualifient de correction du marché, une correction sévère certes mais annonciatrice d’un rebond ? En moins d’une semaine, le marché global des cryptomonnaies sera passé de 3 000 milliards de dollars à environ 1 200. La principale d’entre elles, le Bitcoin s’échangeait la semaine dernière à un peu moins de 30 000 euros, soit 57 % en dessous de son record historique de novembre dernier où l’actif numérique tutoyait les 65 000 €, mais à mettre en perspective quand même avec la sous-performance de 2021, année au cours de laquelle le Bitcoin passa à deux reprises, en juin et juillet, sous le seuil des 30 000 dollars.

Pire, en 2018, le Bitcoin avait même perdu jusqu’à 83 % de sa valeur pour rebondir ensuite. Il semblerait qu’il y ait néanmoins relativement peu de vendeurs, signe d’une certaine confiance en un rebond des détenteurs de cet actif numérique habitués au yoyo permanent de ces marchés volatils.

Difficile pourtant de se satisfaire d’un strict parallèle avec cette période alors que la donne a rapidement et foncièrement changé. L’inquiétante situation de confinements à répétition en Chine, la guerre en Ukraine, à nos portes, les difficultés inédites d’approvisionnement, une inflation jamais égalée depuis plus de trente ans, de prévisibles troubles sociaux et le durcissement de la politique monétaire américaine inscrivent la chute des cryptomonnaies dans un tout autre contexte que par le passé. Jamais depuis leur création, ces monnaies n’ont eu à subir pareils chamboulements économiques et géopolitiques. C’est un baptême du feu qui rend par conséquent hasardeuses les comparaisons un peu trop sommaires.

Le Bitcoin de plus en plus dépendant des marchés

Autre clef de lecture qui nous incite à la plus extrême prudence dans nos analyses, le Bitcoin aux origines un peu libertaires dont le principal atout reposait sur sa parfaite indépendance des banques centrales et de leur mainmise sur l’évolution des taux avait toujours, jusqu’en 2020, été décorrelé des marchés d’actifs classiques jusqu’à son adoption par Wall Street et les institutions financières. Aujourd’hui sa corrélation à la bourse new-yorkaise et à un indice tel que le Nasdaq, le marché des actifs technologiques les plus à risques, lui ôte l’un de ses atouts principaux de valeur refuge et l’expose de fait à subir les conséquences de l’éclatement de la bulle des valeurs technologiques en phase de correction après avoir profité largement, follement même, des conséquences de la crise sanitaire.

Selon les observateurs les plus avisés, certaines cryptomonnaies – il en existe 19 470 – notamment le Bitcoin et l’Ethereum, respectivement la première et la deuxième plus importantes ne peuvent plus être considérées comme de simples actifs purement spéculatifs mais s’inscrivent plutôt dans un écosystème durable appuyé sur la technologie Blockchain et capables d’offrir des services financiers et des possibilités de transactions commerciales. Elon Musk annonçait récemment qu’il serait bientôt possible d’acheter ses voitures Tesla en Bitcoins.

Mais ne nous leurrons pas, si ces principales cryptomonnaies et quelques autres ont toutes les chances de survivre à la crise en cours et de rebondir, elles devraient néanmoins continuer de chuter et de perdre encore une part importante de leur valeur avant de retrouver un cours haussier. En revanche, des milliers de petites cryptomonnaies improbables, s’apparentant plutôt à des sortes de start-up, devraient faire les frais de l’opération d’assainissement en cours… •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !