Connexion
S'abonner

La guerre, une affaire de commerçants

À l’ombre de mon clocher

Dans notre monde pourri jusqu’à l’os, il y a les bons et les mauvais morts, ceux que la société du spectacle va transformer en martyrs et en icônes de la bien-pensance et ceux dont on voudrait passer sous silence leur disparition, façon de mettre la poussière sous le tapis. On en veut pour preuve l’exploitation [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !