Connexion
S'abonner

Vendredi des Quatre-Temps de Pentecôte

Deux pensées qui nous paraissent entièrement opposées traversent la liturgie de ce jour : la pénitence des Quatre-Temps et la joie de la Pentecôte. L’ancienne Eglise avait des pensées et des sentiments entièrement différents des nôtres. Elle avait une conscience plus développée de la Rédemption. Nous autres, nous mettons trop au premier plan la conscience du péché. Cela est encore dû à la piété anthropocentrique de notre temps. Revenons donc à la piété des anciens chrétiens, à la piété de l’Eglise, cette piété qui se réjouit et tressaille de joie à la pensée de la délivrance du péché. Le paralytique de l’évangile d’aujourd’hui est un modèle pour nous. « Il s’en alla dans sa maison en louant Dieu. » La messe d’aujourd’hui est une véritable leçon qui nous enseigne cette conception du christianisme antique, disons plutôt cette conception vraiment chrétienne. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !