Connexion
S'abonner

Au musée de la Vie romantique : les Héroïdes

Henri Decaisne (1799- 1852), Maria Malibran dans le rôle de Desdémone, 1830, huile sur toile, 138 x 105 cm, Paris, Musée Carnavalet. © Paris Musées / Musée Carnavalet – Histoire de Paris

Quelle place la peinture romantique donne-t-elle à la femme ? Une grande, comme la littérature et le théâtre dont à l’occasion les peintres s’inspirent. Femmes faibles et passives, femmes fortes puis brisées, femmes célèbres ou obscures… les profils d’héroïnes sont diverses, mais un trait domine : leur destin est presque toujours dramatique et inspire la compassion. Les [...]

Vous souhaitez lire la suite de cet article ?

Je m'inscris à la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter de Présent et accédez gratuitement à cet article.

Un lien vous sera envoyé par email.

Je m'abonne

Découvrez nos offres

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Chers amis de Présent,

Comme nous l’avons annoncé, notre quotidien a cessé de paraître avec le numéro du 30 juin 2022.

L'ensemble du site reste accessible aux abonnés et aux visiteurs, et il sera mis à jour régulièrement.

Nous travaillons actuellement à la suite de cette grande aventure de presse qui,
sous une autre forme, poursuivra le combat. Nous vous tiendrons informés des évolutions.

Merci pour votre soutien et votre fidélité.