Connexion
S'abonner

Saint Méthode, évêque et confesseur (847)

Méthode naquit en Sicile, à Syracuse, à la fin du VIIIe siècle. Il se rendit à Constantinople où de belles et séduisantes carrières s’offraient à lui. En débarquant, il fut abordé par un moine qui lui dit : « Bel adolescent, tu viens ici poursuivre les faveurs et les dignités de la terre. Que ne cherches-tu la vraie gloire, celle que nul remords n’accompagne et qui dure ? » Sans hésiter, Méthode entra au monastère de Kénolaccos. Lorsque l’empereur Léon l’Arménien rouvrit la querelle des images, Méthode défendit l’orthodoxie. En 817, il dut s’enfuir à Rome. En 821, envoyé par le pape Pascal Ier pour rétablir Nicéphore, il fut arrêté par Michel II et enfermé pendant sept ans dans un cachot aussi large qu’un tombeau. L’empereur Théophile lui rendit une liberté toute relative. A la mort de l’empereur, il entra au monastère d’Elegmi, tout en restant en contact avec Théodora. Il remplaça le patriarche iconoclaste Jean en 843. Ce choix était heureux pour l’orthodoxie. Il mourut d’hydropisie le 14 juin 847 et fut enterré dans l’église des Saints-Apôtres à Constantinople. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !