Connexion
S'abonner

Encore Céline ! Jusqu’à quand ?

On ne s’en lasse pourtant pas

C’est un hors-série consacré à Louis-Ferdinand Céline que propose Présent comme lecture d’été. Mais n’a-t-on pas fait le tour – et même trois fois le tour – de l’éructant docteur Destouches ? Oui et non.

Ce numéro est publié, et mis largement en vente dans les kiosques, alors que l’écrivain, disparu en 1961, fait à nouveau l’actualité littéraire en raison de la découverte de textes inédits qui lui avaient été volés en 1944 par des « résistants ». Une façon assez peu risquée de « combattre le fascisme », soit dit en passant…

Guerre, le fameux inédit publié pour la première fois en mai (voir Présent du 6 mai sous la plume de Christian Mouquet et Présent du 21 mai sous la plume de Robert Le Blanc) est pourtant un texte que l’on pourrait qualifier « de gauche ». L’un des deux héros du roman – antihéros, en fait, à la façon de ceux de Houellebecq – est fusillé pour s’être volontairement mutilé afin d’échapper aux combats. Nous sommes par exemple assez loin du colonel Driant, pur héros – de droite, pour le coup – de cette monstrueuse guerre de 14, qui fut dévoreuse de la jeunesse européenne. De ce fait, le sous-titre de cette nouvelle publication sur Céline, « Un homme de gauche que la droite adore ? Un homme de droite que la gauche aime détester ? », prend tout son sens.

Autant le dire tout de suite : nous n’avons pas aimé cette Guerre, fort bien analysée par Robert Le Blanc, quoique avec peut-être un peu trop d’indulgence, selon nous, pour ce qui est de l’écriture qui ressemble plutôt à du Paraz réécrit par un San-Antonio qui aurait perdu sa truculence au profit d’une sinistrose pleurnicharde.

Mais cette actualité célinienne nous offre l’occasion de lire l’un des meilleurs documents de ces dernières années, consacré à Céline. Oui, ce hors-série est véritablement excellent. D’abord, il est rédigé par d’authentiques spécialistes : Christian Mouquet, le maître d’œuvre et président de la Société des lecteurs de Céline, Michel Mouls, Jean Monnier, Eric Mazet, Marc Laudelout, etc. C’est une fierté pour Présent que d’avoir été choisi par ces experts reconnus de l’œuvre de Céline pour réaliser ce numéro.

Qui plus est, les papiers sont absolument passionnants et dépassent de loin le débat purement littéraire. La façon dont Léon Daudet a déniché Céline et l’a fait découvrir au monde entier est à lire. De même que l’analyse des relations entre Brasillach et Céline. Céline au milieu des « copains de la Butte » (Montmartre) est un morceau d’anthologie. Signalons aussi le remarquable article d’Eric Mazet sur les « omissions, triturations, amalgames » ayant visé Céline, afin de « tuer sa légende », à défaut d’avoir eu sa peau comme celle de Brasillach ou Paul Chack, ou d’avoir obtenu pour le moins un internement psychiatrique comme ce fut le cas pour un Ezra Pound ou un Knut Hamsun.

De Céline à Edmond Jaloux

Le hors-série dresse le portrait des principaux céliniens, et catégorise de façon très amusante les types de passionnés de Céline. Erudition et humour font donc bon ménage dans ce numéro tout à fait exceptionnel, qui est à emporter impérativement dans sa valise, avec sa serviette de bain et, par exemple, la biographie d’Edmond Jaloux, sorte d’anti-Céline par son classicisme, « le plus impartial, le plus intelligent et le mieux renseigné de nos critiques » selon Paul Morand, mais qui reste à redécouvrir complètement, pour le coup. Céline et Jaloux, le grand écart de la littérature française, pourquoi pas ? •

À commander ici.

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Chers amis de Présent,

Comme nous l’avons annoncé, notre quotidien a cessé de paraître avec le numéro du 30 juin 2022.

L'ensemble du site reste accessible aux abonnés et aux visiteurs, et il sera mis à jour régulièrement.

Nous travaillons actuellement à la suite de cette grande aventure de presse qui,
sous une autre forme, poursuivra le combat. Nous vous tiendrons informés des évolutions.

Merci pour votre soutien et votre fidélité.