Connexion
S'abonner

Londres confirme l’extradition de Julian Assange aux États-Unis 

C’est un jour noir pour la liberté d’expression et d’information ainsi qu’un message très inquiétant envoyé à tous les « lanceurs d’alerte » potentiels.

Le gouvernement britannique a en effet confirmé ce vendredi 17 juin l’extradition du fondateur de WikiLeaks Julian Assange aux États-Unis, où il est poursuivi pour une fuite massive de documents confidentiels révélant notamment les dessous des pratiques diplomatiques et d’espionnage de certaines institutions américaines.

«En vertu de la loi de 2003 sur l’extradition, la ministre d’État doit signer une ordonnance d’extradition s’il n’y a aucun motif d’interdire l’ordonnance», a déclaré un porte-parole du ministère de l’Intérieur qui s’est sans surprise soumis aux injonctions américaines. L’ancien colonisateur est bien devenu le valet de son ex-colonie.

L’Australien de 50 ans peut faire appel dans un délai de 14 jours. Aux Etats-Unis, il risque une peine de 175 ans de réclusion.

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Chers amis de Présent,

Comme nous l’avons annoncé, notre quotidien a cessé de paraître avec le numéro du 30 juin 2022.

L'ensemble du site reste accessible aux abonnés et aux visiteurs, et il sera mis à jour régulièrement.

Nous travaillons actuellement à la suite de cette grande aventure de presse qui,
sous une autre forme, poursuivra le combat. Nous vous tiendrons informés des évolutions.

Merci pour votre soutien et votre fidélité.