Connexion
S'abonner

Sainte Elisabeth de Schoenau, vierge (1164)

Le monastère illustré par sainte Elisabeth est situé en Rhénanie, au nord-ouest de Bonn. Elle y entra à l’âge de 12 ans. Elle fit profession en 1147. Sa santé était faible, mais elle suivait l’observance avec exactitude. A partir de 23 ans, elle fut l’objet de visions célestes et de persécutions diaboliques. Parce qu’elle avait tardé à annoncer au peuple des châtiments qui le menaçaient s’il ne faisait pénitence, elle fut punie par un ange. Le Christ fit assister Elisabeth aux mystères de sa vie, de sa mort et de sa glorification. Le samedi, la mère de Dieu lui apparaissait. Souvent elle reçut visite de saints dont on célébrait la fête. Des extases la prenaient à l’office, à la messe. Elle nota certaines visions sur des tablettes qu’elle envoya à son frère Egbert, chanoine à Bonn, plus tard abbé de Schoenau. La dernière maladie d’Elisabeth commença un mardi de Pentecôte, vers l’heure des vêpres : des douleurs par tout le corps, qui allaient croissant ; et aussi des visions du ciel, Notre-Dame se montrant à la malade. Elle soupirait après la venue de l’Epoux. Il arriva le 18 juin 1164. Elle avait 38 ans. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Recevez un numéro gratuit

Vous souhaitez découvrir la version papier de Présent ?

Cliquez sur le bouton ci-dessous et recevez un numéro gratuit !