Connexion
S'abonner

Saint Jacob, évêque et confesseur (VIIIe)

La vie de saint Jacob n’a pas été écrite et nous n’avons sur sa vie que quelques rares points de repère. Les Gestes des évêques de Toul ne lui consacrent que quelques lignes. Le 22 mai 757, Jacob est au nombre des signataires du privilège de l’abbaye de Gorze. Puis en août 762, on trouve présent à Attigny Jacob, episcopus de monasterio Gamundias. Ce titre d’évêque du monastère de Hornbach, au diocèse de Metz, a fait penser que Jacob avait été abbé avant son épiscopat, à moins qu’il ait cumulé les deux titres. Il aurait aussi contribué à restaurer l’abbaye de Saint-Dié. En revenant de Rome, Jacob tomba malade à Dijon et y mourut. Il fut enterré dans l’église Saint-Bénigne. Sa fête est célébrée en ce jour dans les diocèses de Nancy, Saint-Dié et Langres. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Chers amis de Présent,

Comme nous l’avons annoncé, notre quotidien a cessé de paraître avec le numéro du 30 juin 2022.

L'ensemble du site reste accessible aux abonnés et aux visiteurs, et il sera mis à jour régulièrement.

Nous travaillons actuellement à la suite de cette grande aventure de presse qui,
sous une autre forme, poursuivra le combat. Nous vous tiendrons informés des évolutions.

Merci pour votre soutien et votre fidélité.