Connexion
S'abonner

7e et dernier message aux lecteurs

Le projet du Nouveau Présent Hebdo

Que va-t-il se passer maintenant ? Présent va donc suspendre sa parution pendant les deux mois d’été. C’est la première fois au cours de son existence que le journal procède ainsi, même si, chaque année, nous nous posions la question, car nous connaissons chaque été une forte chute des ventes en kiosque : c’est la période où les lecteurs changent de lieu de résidence, et la répartition des journaux dans les kiosques suit très mal. Quant aux abonnements et renouvellements d’abonnements, ils se produisent grosso modo trois fois dans l’année : à la rentrée, en janvier, et au printemps, jamais en plein été. Autrement dit, suspendre la parution du quotidien en juillet-août, c’est, pour l’essentiel, suspendre nos charges sur une période où les recettes sont quasiment nulles.

Cet été sera néanmoins studieux pour l’équipe. La suspension du titre n’a pas pour objectif l’épuisement des congés payés des collaborateurs, mais la mise au point du Nouveau Présent Hebdo.

Précisons d’abord que l’équipe de direction va changer. Les deux cogérants de Présent ont dépassé les 60 ans préconisés par le RN, comme les 65 ans ciblés par le gouvernement. Mais ce n’est pas la raison de ce changement, vous vous en doutez. Dans un secteur d’activité en constante mutation technologique comme l’est celui de la communication, il est impératif que la direction de la société soit assurée par des hommes et des femmes très à l’aise avec les « nouvelles technologies », qui ne sont d’ailleurs plus nouvelles depuis une bonne vingtaine d’années, mais qui continuent à évoluer rapidement. Par ailleurs le monde des idées, les rapports de force, changent aussi, et ils changent plus vite encore que les technologies. Les contextes politiques et géopolitiques, l’Eglise, les champs de confrontation (wokisme, clivages sociétaux, etc.) nécessitent de nouvelles approches.

La ligne générale, elle, ne changera pas. L’hebdomadaire s’appuiera sur les fondamentaux du quotidien lancé il y aura bientôt 41 ans par Jean Madiran, François Brigneau et les équipes d’alors : catholicisme, défense de la vie, pluralisme des “droites”. Mais l’hebdomadaire devra s’ouvrir à un plus large public afin de devenir une véritable arme militante au service du camp national et identitaire, des diverses initiatives et des différents mouvements qui l’animent, être un lieu de débat, d’analyse, de proposition et de réinformation, donnant largement la parole à cette France patriote et populaire, snobée et méprisée par les gros médias, une sorte de “think thank” – positif et offensif – de la droite catholique, identitaire et sociale. Les fondamentaux, les invariants sont là. La plupart des signatures du Présent quotidien, vous les retrouverez désormais dans le Nouveau Présent Hebdo, d’autres, aussi.

La nouvelle équipe de direction va travailler cet été pour le lancement, en septembre, de ce Nouveau Présent Hebdo. Elle prévoit de communiquer tous les quinze jours, par un courrier personnalisé, avec tous ceux qui veulent participer à cette aventure. Un numéro 0 du Nouveau Présent Hebdo devrait être publié dans les premiers jours de septembre.

Au stade actuel d’avancement du projet, ce nouvel hebdomadaire devrait compter 44 pages, avec un contenu offrant certes des similitudes avec celui de l’actuel Présent du samedi, mais beaucoup plus étoffé. Par ailleurs le succès rencontré par les hors-séries pousse à ajouter à l’hebdomadaire des publications à thèmes, confiées chacune à des spécialistes des sujets traités, appartenant à notre famille politique et spirituelle. Enfin il est prévu que le site, trop peu fréquenté à ce jour, soit pris en main par une équipe permanente, pour le faire coller à l’actualité.

Il ne s’agit pas de passer simplement du quotidien à l’hebdomadaire, il s’agit véritablement d’un nouveau projet, du lancement d’un nouvel outil au service de nos valeurs. Il s’agit de donner à cet hebdomadaire, à ses suppléments, à son site, une visibilité que le Présent quotidien n’avait jamais réussi à atteindre, dans un monde, il est vrai, où l’expression politique de la droite catholique, identitaire et sociale, était alors pratiquement inexistante.

Tel est le projet, ambitieux, de la jeune équipe, qui va prendre en main ce nouveau pôle de communication. C’est un projet qui demande la mobilisation de tous, à commencer par ce noyau de plusieurs milliers de lecteurs qui, depuis des années, manifeste, avec générosité, avec intrépidité, son soutien à Présent. •

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Chers amis de Présent,

Comme nous l’avons annoncé, notre quotidien a cessé de paraître avec le numéro du 30 juin 2022.

L'ensemble du site reste accessible aux abonnés et aux visiteurs, et il sera mis à jour régulièrement.

Nous travaillons actuellement à la suite de cette grande aventure de presse qui,
sous une autre forme, poursuivra le combat. Nous vous tiendrons informés des évolutions.

Merci pour votre soutien et votre fidélité.