Connexion
S'abonner

Le gouvernement rapatrie en douce la djihadiste Emilie König

Faisant fi une fois de plus de la volonté du peuple français, et profitant comme toujours de la période des départs en vacances pour faire ses coups en douce, le gouvernement a rapatrié mardi sur notre sol 16 mères et 35 mineurs islamo-terroristes « français » qui étaient retenus prisonniers en Syrie depuis la chute de l’Etat islamique. Pas moins de 51 bombes à retardement parmi lesquelles figure notamment la djihadiste Emilie König, la fameuse « égérie de Daesh », qui aurait réussi à recruter pour l’EI plus de 200 Françaises, et appelé à plusieurs reprises à commettre des attentats en France.

Originaire de Lorient, cette femme de 37 ans, convertie à l’islam à 17 ans, mère de cinq enfants (dont trois nés en Syrie et rapatriés en France au début de 2021), avait rejoint l’EI en 2012. Se faisant alors appeler « Ummu Tawwab », mariée à un djihadiste « français » aujourd’hui décédé, elle était apparue dans plusieurs vidéos diffusées sur les réseaux sociaux dans lesquelles on la voyait notamment tirer au fusil à pompe et appeler les musulmans à frapper l’Occident. Mais, outre ses appels au meurtre contre la France, Emilie König est surtout connue pour avoir été la première femme djihadiste inscrite sur la liste noire des islamo-terroristes les plus dangereux établie par l’ONU, et pour son rôle de recruteuse particulièrement redoutable. C’est ainsi que, lors de son séjour en Syrie, cette ennemie acharnée de notre pays aurait réussi à enrôler plus de 200 Françaises dans les rangs de l’EI ! Mise en examen pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle » et placée en détention provisoire après son arrivée sur le sol français, König a déclaré ne pas comprendre ce qu’on lui reprochait…

Quant aux cinquante autres prisonniers rapatriés de Syrie mardi, huit mères ont été placées en garde à vue « en exécution d’un mandat de recherche » et « huit (autres) font l’objet d’un mandat d’arrêt », a annoncé le parquet national antiterroriste.

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Chers amis de Présent,

Comme nous l’avons annoncé, notre quotidien a cessé de paraître avec le numéro du 30 juin 2022.

L'ensemble du site reste accessible aux abonnés et aux visiteurs, et il sera mis à jour régulièrement.

Nous travaillons actuellement à la suite de cette grande aventure de presse qui,
sous une autre forme, poursuivra le combat. Nous vous tiendrons informés des évolutions.

Merci pour votre soutien et votre fidélité.