Connexion
S'abonner

Brèves de parvis : rite « zaïrois » et renonciation du pape

Dimanche dernier, à l’occasion d’une rencontre avec la communauté congolaise à Rome, le pape François a célébré une messe selon le rite « zaïrois » – ou plutôt selon l’usage « zaïrois » du rite romain, car il ne s’agit que d’une adaptation admise par les papes Jean-Paul II et Benoît XVI, non d’un rite à proprement dit, mais d’un usage admis à Rome par la Congrégation du Culte divin en 1988.


Dans une interview à la chaîne de streaming hispanophone ViX de la TV Televisa Univision, le pape François revient sur son état de santé et de la possibilité d’une renonciation. « Je n’ai pas l’intention de renoncer, pas pour le moment », a-t-il précisé d’emblée. Dans un extrait de l’interview diffusé mardi 12 juillet, François s’attarde notamment sur son état de santé et sur les rumeurs qui, ces dernières semaines, ont spéculé sur sa renonciation au ministère pétrinien. « En ce moment, je n’ai pas l’impression que le Seigneur me le demande, a déclaré le Pape, si j’avais l’impression qu’il me le demandait, oui. » « Je n’ai pas l’intention de renoncer, pas pour le moment. Si cela se faisait, il a répondu qu’il n’irait pas en Argentine : « Je suis l’évêque de Rome, dans ce cas je serais l’évêque émérite de Rome. » Et sur la possibilité que, dans ce cas, il reste à Saint-Jean-de-Latran, il a répondu que oui, « cela pourrait être » ainsi.

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’information, nous avons besoin de votre aide. Depuis 1982, Présent se distingue de tous les quotidiens français :

  • De tous les médias dissidents, Présent est le seul qui soit un quotidien sur papier et en ligne.
  • Totalement indépendant, il est entièrement financé par ses lecteurs depuis sa création.
  • Bien que vendu en kiosques comme les autres quotidiens, Présent n'est jamais cité faisant ainsi l'objet d'une omerta unique dans l'histoire de la presse.
  • Toujours sur le fil du rasoir économique, jusqu'à maintenant Présent a survécu à toutes les crises (politiques, rédactionnelle) et les déficiences des monopoles (postaux et kiosquiers).
  • La liberté d'accéder à une information libre a un coût, de plus en plus élevé.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet de tenir notre place parmi les autres medias, libre et indépendant, et plus vous nous lirez et plus vous le ferez savoir, plus votre opinion sera partagée.
Alors si vous souhaitez garantir cette indépendance, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de Présent en permettant de garantir notre mission d’information.
Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet de construire dans l'avenir. Toute l’équipe vous en remercie.

Soutenez Présent dès 1€ :
Faire un don

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Chers amis de Présent,

Comme nous l’avons annoncé, notre quotidien a cessé de paraître avec le numéro du 30 juin 2022.

L'ensemble du site reste accessible aux abonnés et aux visiteurs, et il sera mis à jour régulièrement.

Nous travaillons actuellement à la suite de cette grande aventure de presse qui,
sous une autre forme, poursuivra le combat. Nous vous tiendrons informés des évolutions.

Merci pour votre soutien et votre fidélité.