Connexion
S'abonner

Service national universel : les « conscrits » de Macron en larmes après une séance de pompes

Si certains se refusaient encore à ne voir qu’une guignolade dans le fameux « Service national universel » créé à la demande de Macron en 2018, la polémique qui fait rage à Strasbourg depuis quelques jours devraient définitivement leur ouvrir les yeux.

Le 5 juillet dernier, en effet, après que plusieurs filles eurent été surprises la nuit dans les dortoirs des garçons, les quelque 130 jeunes qui effectuaient leur SNU dans un lycée de la capitale alsacienne se voyaient immédiatement infliger une horrible punition collective : une séance de pompes « à la fraîche » dans la cour de l’établissement ! Bref, pas de quoi fouetter un chat. Mais dans une France habituée depuis des années à produire en quantité industrielle des enfants rois et des « eunuques », la sanction a eu beaucoup de mal à passer. Auprès d’abord de certains « conscrits » qui, aux dires d’une animatrice, seraient « remontés en pleurs dans leurs chambrées ». Mais surtout, auprès des autorités politiques et administratives. C’est ainsi que, à peine informé de cette « affaire », le rectorat de Strasbourg a immédiatement suspendu l’ancien lieutenant-colonel responsable de cette session SNU. Quant à son adjoint, également ancien militaire, il a préféré démissionner pour afficher sa solidarité avec son chef. Enfin, le ridicule ne tuant plus personne, la secrétaire d’État à la jeunesse Sarah El Haïry n’a pas hésité à y aller, elle aussi, de son couplet, en condamnant « absolument et fermement ce qui s’est passé à Strasbourg ».

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Chers amis de Présent,

Comme nous l’avons annoncé, notre quotidien a cessé de paraître avec le numéro du 30 juin 2022.

L'ensemble du site reste accessible aux abonnés et aux visiteurs, et il sera mis à jour régulièrement.

Nous travaillons actuellement à la suite de cette grande aventure de presse qui,
sous une autre forme, poursuivra le combat. Nous vous tiendrons informés des évolutions.

Merci pour votre soutien et votre fidélité.