Connexion
S'abonner

 Sommet Russie-Turquie-Iran à Téhéran

Les présidents russe, turc et iranien se sont rencontrés mardi à Téhéran, affichant la constitution d’un front commun s’opposant aux sanctions US et européennes à l’encontre de Moscou dans le contexte du conflit ukrainien.

Membre de l’OTAN et candidate à l’adhésion à l’Union Européenne, la Turquie a tenté de s’imposer comme un médiateur incontournable et poursuit sa coopération stratégique avec Moscou sur divers dossiers, sans pour autant obtenir de feu vert pour une offensive turque en Syrie visant à mater les velléités indépendantistes kurdes dans le nord de la Syrie.

Cependant, en marge du sommet tripartite et parallèlement à des négociations impliquant également l’ONU, des pourparlers russo-turcs ont abouti à un protocole d’accord visant à rétablir les exportations de céréales ukrainiennes via la mer Noire qui pourrait être signé prochainement entre Ankara, Kiev et Moscou, permettant l’exportation immédiate de 20 millions de tonnes de céréales ainsi que d’engrais russes.

Enfin, Téhéran a annoncé la signature d’un protocole d’accord entre le géant gazier russe Gazprom et la compagnie pétrolière nationale iranienne (NIOC) pour 40 milliards de dollars d’investissements russes dans les secteurs pétrolier et gazier de l’Iran.

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Chers amis de Présent,

Comme nous l’avons annoncé, notre quotidien a cessé de paraître avec le numéro du 30 juin 2022.

L'ensemble du site reste accessible aux abonnés et aux visiteurs, et il sera mis à jour régulièrement.

Nous travaillons actuellement à la suite de cette grande aventure de presse qui,
sous une autre forme, poursuivra le combat. Nous vous tiendrons informés des évolutions.

Merci pour votre soutien et votre fidélité.