Connexion
S'abonner

Incendies : Darmanin ou Tartarin ?

Fin mai, le ministre de l’Intérieur nous mettait les Britanniques à dos en faisant porter toute la responsabilité du chaos au Stade de France lors de la finale de foot opposant le Real Madrid au club de Liverpool aux supporteurs du second qui, selon le locataire de la place Beauvau, avaient utilisé « 30 à 40 000 faux tickets d’entrée ». En réalité, seulement 2 800 seulement comme l’ont démontré la FIFA et la commission d’enquête sénatoriale qui, après avoir auditionné de nombreux témoins, conclut à l’innocence des Liverpooliens et présenta les « excuses » de la France aux assistants (anglais, mais aussi espagnols) agressés, dépouillés et violentés par la racaille de la Seine-Saint-Denis avant d’être matraqués et gazés par une police obéissant aux ordres aberrants du trop célèbre préfet Didier Lallement — désormais remplacé par Laurent Nunez, ancien compère de Christophe Castaner.

Gérard Darmanin avait-il compris la leçon ? En aucune façon. Mis sur le gril le 19 juillet à l’Assemblée nationale sur les moyens de lutte contre les incendies, le menteur pathologique a affirmé sans rire : « La France dispose de la plus grande flotte d’Europe, avec notamment 21 avions et 35 hélicoptères. ». Dépourvue de tout fondement (voir Présent du 20 juillet), cette vantardise a scandalisé les responsables de la Protection civile, les sapeurs-pompiers et les pilotes de Canadair qui, au sein du Syndicat national du personnel navigant de l’aéronautique civile (SNPNAC), sont représentés par l’un des leurs, Christophe Govillot, lequel s’est aussitôt inscrit en faux contre les allégations du ministre : entre douze Canadair et six Dash 8, « il n’y a que 18 avions bombardiers d’eau en France, c’est le vrai chiffre », a-t-il aussitôt précisé, alors que l’Espagne par exemple « dispose d’une flotte plus importante que la France avec 30 avions ». En outre plus récents que les nôtres, dont 13 sur 18 étaient d’ailleurs en maintenance au moment des incendies dans la Gironde, certains Canadair datant de… 1964 !

Compte tenu du dérèglement climatique, renouveler notre flotte anti-incendie est urgent, « quoi qu’il en coûte ». Pourquoi pas en réduisant drastiquement l’AME, Aide médicale d’État réservée aux seuls migrants et supérieure à 1 milliard d’euros chaque année ? Mais il est douteux que Macron s’y résolve ?

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Chers amis de Présent,

Comme nous l’avons annoncé, notre quotidien a cessé de paraître avec le numéro du 30 juin 2022.

L'ensemble du site reste accessible aux abonnés et aux visiteurs, et il sera mis à jour régulièrement.

Nous travaillons actuellement à la suite de cette grande aventure de presse qui,
sous une autre forme, poursuivra le combat. Nous vous tiendrons informés des évolutions.

Merci pour votre soutien et votre fidélité.