Connexion
S'abonner

Le point de Bruno Gollnisch sur la criminalité à Lyon

Ancien député, ancien président de groupe au Conseil régional Rhône-Alpes et conseiller municipal de Lyon, notre cher Bruno Gollnisch nous écrit le 30 juillet à propos de la visite de Monsieur Darmanin à Lyon et des incidents à la Guillotière où trois policiers intervenant après l’arrachage d’un collier par un voyou avaient été quasiment lynchés par une cinquantaine de racailles (voir le site de Présent en date du 28 juillet) :

Ayant représenté Lyon comme conseiller municipal, conseiller régional et parlementaire pendant plus de 30 ans, je constate les résultats amers de l’incurie, de l’aveuglement, et des partis pris idéologiques, qui ont conduit à la situation actuelle.

Il ne me surprend guère que, parmi les commentaires des graves incidents de la Guillotière, très peu posent la question : « Comment en est-on arrivé là ? »

Quand j’évoquais la progression de l’insécurité, liée au laxisme général, et pour partie à l’immigration incontrôlée, tous, à droite comme à gauche, y compris M. Gérard Collomb et ses amis, m’accusaient d’exciter des craintes sans aucun fondement.

Le résultat est là. Les Lyonnais, qui se croyaient à l’abri de ce qui se passait à Vaulx-en-Velin ou à Vénissieux subissent de plus en plus la progression de l’insécurité, et pas seulement à la Guillotière ou à la Duchère.

Un seul exemple : en 1986, quand le député-maire socialiste de Villeurbanne, agglomération contiguë, réclamait comme maire au gouvernement, à cor et à cri, l’expulsion de délinquants étrangers multirécidivistes, le même, député, votait contre les textes qui eussent permis cette expulsion.

Les renforts d’effectifs sont utiles ; ils resteront vains si les infractions ne sont pas poursuivies, et suivies de condamnations effectives, si les délinquants étrangers ne sont pas vraiment expulsés, les trafics de drogue démantelés, l’autorité rétablie, l’immigration maîtrisée.

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Chers amis de Présent,

Comme nous l’avons annoncé, notre quotidien a cessé de paraître avec le numéro du 30 juin 2022.

L'ensemble du site reste accessible aux abonnés et aux visiteurs, et il sera mis à jour régulièrement.

Nous travaillons actuellement à la suite de cette grande aventure de presse qui,
sous une autre forme, poursuivra le combat. Nous vous tiendrons informés des évolutions.

Merci pour votre soutien et votre fidélité.