Connexion
S'abonner

Série de meurtres à Montreal : un fou d’Allah

De notre correspondant au Québec. – Mercredi le 4 août, la police de Montréal annonça la découverte deux meurtres, suivis quelques heures plus tard d’un troisième. Au départ, il semblait s’agir d’un fait divers quelconque, les meurtres étant devenus fréquents dans la métropole. Il apparut toutefois que les victimes n’étaient ni reliées au monde interlope comme c’est souvent le cas, ni liées les unes aux autres. Bref, un genre de tueur en série était en train de sévir.

La police parvint grâce au modus operandi et à la description à confirmer qu’il s’agissait bien du même suspect dans ces trois affaires, qualifiées de gratuites.

Efficace, la police parvint à retracer le suspect rapidement, celui-ci étant terré dans un motel. Lorsque les policiers s’approchèrent pour appréhender le suspect, comme dans l’affaire Merah, celui-ci ouvrit le feu, forçant les forces de l’ordre à tirer à leur tour. Heureusement, la seule victime de cet affrontement fut le suspect; aucune perte dans les rangs de la police.

Le public découvrit alors l’identité du tueur : Abdulla Shaikh.

La question était désormais de savoir si cet homme était un déséquilibré ou un djihadiste.

Les médias canadiens penchent évidemment pour la première option, car Shaikh était bel et bien schizophrène, consommait du cannabis et refusait ses traitements.

Ce serait donc un dossier réglé et le vivre-ensemble est sauf.

La vérité est un peu plus complexe, car ces deux théories ne sont pas incompatibles : Shaikh fréquentaient depuis des années les sites et forums islamistes et, en 2018, il avait brûlé son passeport canadien à l’aéroport. De plus, ses meurtres étaient probablement prémédités; il avait fait venir des pièces d’armes pour les reconstituer sans se faire repérer, un processus relativement long et complexe.

Alors, certes Shaikh était un fou, mais un fou d’Allah !

Partager cet article

Facebook Twitter Email

Articles liés

Chers amis de Présent,

Comme nous l’avons annoncé, notre quotidien a cessé de paraître avec le numéro du 30 juin 2022.

L'ensemble du site reste accessible aux abonnés et aux visiteurs, et il sera mis à jour régulièrement.

Nous travaillons actuellement à la suite de cette grande aventure de presse qui,
sous une autre forme, poursuivra le combat. Nous vous tiendrons informés des évolutions.

Merci pour votre soutien et votre fidélité.